Le DIY, Do IT Yourself, est un mode de consommation en vogue consistant à réaliser ses propres produits. Faire votre e-liquide DIY vous permet de le personnaliser en choisissant les saveurs et ingrédients selon ses envies. Néanmoins, il est important de suivre certaines étapes pour fabriquer votre produit sans dangers. Découvrez ici l’essentiel à savoir sur la préparation d’un e-liquide DIY.

Quels sont les ingrédients nécessaires à la fabrication du DIY ?

Pour commencer votre DIY e-liquide, vous aurez besoin de certains ingrédients. Il s’agit d’une base, des arômes et des additifs. La base est un e-liquide neutre, constitué de propylène Glycol ou de glycérine végétale. Cette base représente l’ingrédient principal de votre e-liquide maison.

Les arômes, naturels ou artificiels, peuvent convenir à tout le monde, et permettent d’obtenir d’agréables saveurs. Les additifs, quant à eux, apportent une touche supplémentaire à la préparation et leur utilisation est facultative.

Par ailleurs, la nicotine est également un élément important dans la préparation du e-liquide DIY. Sachez tout de même que vous pouvez faire une préparation sans nicotine. Pour votre préparation, il est recommandé d’utiliser une calculatrice à DIY e-liquide.

Avec cet outil, vous saurez exactement quelle proportion de base, de nicotine, d’arômes et d’additifs utilisés. Cela vous permet de créer un produit homogène adéquat pour vos séances de vape. À défaut de la calculatrice, vous pouvez vous fier aux recettes disponibles en ligne pour vérifier les dosages.

Quelles sont les risques liés à la manipulation de nicotine concentrée ?

La nicotine concentrée est l’un des principaux ingrédients utilisés dans la fabrication d’e-liquide. Bien que les concentrations présentent dans les boosters pour e-liquide DIY ne soient pas dangereuses, encore moins léthales, il faut manipuler la nicotine avec précaution.

Lorsque vous travaillez avec de la nicotine, faites attention à éviter tout contact direct avec la peau ou les yeux. En cas d’éclaboussures, rincez immédiatement la zone touchée avec de l’eau en abondance. Si nécessaire, vous pouvez vous adresser à un médecin.

Quelles sont les conséquences d’une mauvaise dilution des ingrédients ?

La dilution précise des ingrédients est essentielle lors de la fabrication d’e-liquide. En effet, une mauvaise dilution peut entraîner des conséquences indésirables et potentiellement dangereuses. Si vous ne respectez pas les proportions recommandées pour chaque composant de votre e-liquide, plusieurs problèmes peuvent survenir.

D’une part, si vous diluez, une trop faible quantité de nicotine, cela peut entraîner une expérience de vapotage insatisfaisante. Cela pourrait vous pousser à vapoter plus pour compenser. D’autre part, une trop forte dose de nicotine peut être dangereux pour votre santé, provoquer des symptômes d’intoxication nicotinique et augmenter les risques de dépendance.

Par ailleurs, sachez qu’une étape indispensable pour votre e-liquide est le steeping. Il s’agit du temps de maturation nécessaire pour que les ingrédients s’homogénéisent. En effet, à l’instar du vin, un e-liquide DIY a besoin d’un temps de repos pour réellement libérer toutes ses saveurs. Sans ce temps de repos, vous n’obtiendrez pas un bon e-liquide, ce qui pourrait nuire à votre expérience de vape.

Le temps de repos dépend principalement des arômes et des additifs. Pour un e-liquide mono-arôme, un repos de 48 à 72h peut suffire. Par contre, pour un produit plus complexe avec diverses arômes, une semaine peut être nécessaire. En général, il est tout de même conseillé de laisser reposer le mélange pendant deux semaines pour en tirer de meilleures saveurs.

Les techniques de steeping sont également multiples. La plus simple reste de conserver le produit dans un flacon bien fermé à l’abri de la lumière. Pour bien homogénéiser le produit, il faudra veiller à le secouer plus ou moins régulièrement.

Quel matériel est utilisé pour faire un e-liquide DIY ?

Pour enfin passer à la fabrication de votre e-liquide DIY, vous aurez besoins d’équipements de protection et de certains accessoires.

Les équipements de protection

Lorsque vous vous lancez dans la fabrication de votre propre e-liquide, assurez-vous de porter des gants en latex ou en nitrile. Ils protègent vos mains contre tout contact direct avec les ingrédients potentiellement irritants.

En outre, il est recommandé de porter une blouse à manches longues ou un tablier pour éviter toute éclaboussure sur vos vêtements. Si vous manipulez de la nicotine concentrée, portez également une paire de lunettes de protection pour protéger vos yeux.

Un masque facial jetable ou réutilisable est aussi conseillé, surtout lors de la manipulation d’arômes concentrés. Veillez toujours à travailler dans un espace bien ventilé pour dissiper les vapeurs potentiellement nocives et éviter toute accumulation de vapeur et de particules.

Les accessoires nécessaires

Pour fabriquer votre propre e-liquide, vous devez disposer de flacons vides en plastique ou en verre, dotés de compte-gouttes pour stocker votre e-liquide fini. Des seringues graduées sont indispensables pour mesurer avec précision les ingrédients.

Veillez à utiliser des seringues différentes pour chaque ingrédient afin d’éviter toute contamination croisée. De plus, munissez-vous de pipettes ou de béchers pour manipuler de plus grandes quantités de liquide si nécessaire. Enfin, un bloc-notes et un stylo seront utiles pour noter les proportions.

Une fois fin prêt, munissez-vous de votre calculatrice ou suivez une recette pour votre préparation. N’oubliez surtout pas de laisser le mélange reposé pendant une semaine au moins pour créer un e-liquide de qualité et riche en saveurs.

Ainsi, fabriquer votre propre e-liquide peut être une expérience enrichissante. Veillez tout de même à toujours prendre des précautions appropriées tout en respectant les dosages et les étapes recommandés.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *